Aperçus sur l'initiation : Reiju - Kaji - Kanjo

Source de l'illustration : veuillez cliquer sur l'image


Tendai Ryohen (fin 14e/début 15e) écrivit : « ce que le Shingon appelle kanjo, le Shintoïsme l’appelle Reiki ; le Reiki est par conséquent « un autre terme pour définir kanjo »

Le mot japonais que nous utilisons dans le contexte du Reiki pour initiation est “reiju”. Cette expression signifie “donner, offrir ou partager l’énergie spirituelle et sacrée”. C'est une offrande spirituelle. C’est faire descendre “l’eau céleste”, ou les pluies de bénédictions contenant les trois trésors que sont la force spirituelle, l’amour inconditionnel et la lumière de la sagesse (ou sapience du discernement merveilleux). Si l’on voulait trouver une comparaison, cela serait similaire à la grâce qu’offre un baptême.
Un autre mot japoanis utilisé dans le contexte du bouddhisme (et qui pourrait l'être dans le contexte du Reiki), est celui de “kaji”, que l’on traduit par "bénédiction". Littéralement, ce mot signifie le “transfert du pouvoir ou de la grâce de l’Éveil qui inspire la paix sacrée de l’esprit ainsi que le raffermissement de la force de vie”.
“Ka” veut dire “ajouter”. Il est composé de deux idéogrammes : ‘pouvoir’ et ‘bouche’, c’est-à-dire un pouvoir qui est dans les mots, comme le sont les mantras, les syllabes sacrées, les paroles du Bouddha qui contiennent une vérité mystique.
“Ji” signifie maintenir, tenir ou contenir. Il est, lui aussi, composé de deux idéogrammes. Le premier signifie “mains” et le second “temple”. Ce sont des mains qui contiennent un temple, ou encore, des mains jointes en prières (gasshô) dans un temple. Il faut comprendre que, selon le bouddhisme, un temple est le sanctuaire de la vérité, et que le vrai temple est à l'intérieur de soi.
Kaji est donc une invocation du pouvoir ou de la bénédiction de la vérité, et une des manifestations de cette bénédiction ou de ce pouvoir est la guérison spirituelle. On comprend donc maintenant l’importance d’une telle initiation dans un contexte de guérison comme le Reiki. Enfin, kaji est la transmission d’une force qui fait mûrir les qualités potentielles de l’esprit.
Une autre expression, également utilisé pour initiation, est celle de “kanjo” qui signifie quant à elle : “révéler les potentialités cachées, dénouer les blocages et purifier les obscurcissements émotionnels et mentaux”. On comprend dés lors l'impact que peut avoir une telle initiation sur la conscience des personnes qui la reçoivent, bien au-delà de la simple faculté de guérison qui s'offre à eux.

Enfin, le shinto pratique une forme d'intiation qui se nomme "Reiki-Kanjo", qui semble être à l'origine, bien qu'en plus complexe, de celle que propose le Reiki.

D'un certain coté, on pourrait dire que nous sommes tous déjà reliés à l'Énergie Universelle. Cependant, la spécificité des initiations transmises dans le Reiki est, si ce n'est de révéler pour certains, de renforcer le lien et la connexion avec la Source et de rendre plus puissant la pratique des soins énergétiques qui en découlent.

Puissiez-vous donc garder précieusement, au fond de votre coeur, la grâce et la force sacrée de l'initiation que vous avez reçu. Puisse les bénédictions du Reiki se répandre continuellement en vous !

≈≈≈≈≈≈≈

Que faites-vous durant une initiation, quand l'initié a les yeux fermés ?

Pour celui qui reçoit cette initiation, l'impact peut se faire sentir à différents niveaux : le plus important est le niveau spirituel, comme une connexion avec notre nature Divine, cette dimension de Totalité en chacun de nous. L'initiation est un baptême. C'est une transmission sacrée, une empreinte sur notre courant de conscience, dans le sens aussi de déposer des germes d'éveil spirituel et de nous mettre en contact avec le Souffle de Vie Primordial. L'initiation est une "ondée de grâce" , comme on dit parfois dans la tradition Bouddhiste.

Le deuxième niveau est celui de l'énergie subtil de notre corps, comme si l'initiation accordait nos "énergies", afin de canaliser l'Énergie d'une bien meilleure façon qu'à travers notre magnétisme limité.

Et enfin, le dernier niveau est celui du plan physique. A ce stade, nous pouvons parfois expérimenter une guérison, un début de transformation, quelque chose d'étonnant... Je vous donne ici, en fait, certaines des réponses que mon initiateur, Don Alexander, a donné lors d'un stage, et je me sens assez en accord avec celles-ci.
Mais parfois, tout cela nous semble un peu inexplicable et insondable. En tant qu'initiateurs, nous ne pouvons que rester très humble devant autant de mystères et de grâce. Une phrase de St. François me revient souvent, soit en initiant, soit en transmettant du Reiki : "Seigneur, fais de moi un instrument de ta Paix...".

D'une manière plus générale, l'initiation est une descente de Lumière. Je la relierai bien volontiers à l'Esprit-Saint de la tradition Christique. Chaque initiation est une pour moi une Pentecôte ! Ainsi, l'initiation est une mise en résonance. Parfois aussi, on parle "d'harmonisation", comme si on accordait la conscience individuelle et l'Énergie Universelle...

≈≈≈≈≈≈≈

Que se passe-t-il exactement pendant une initiation ?

Cette question revient souvent, mais il est des fois où nous sommes tenus d'observer le noble silence... ! Dans certains de mes stages, je dis parfois pour plaisanter que, pour cette question, j'utilise mon joker ! Cependant, en quelques mots, l'initiation du Reiki agit sur différents niveaux. Le premier est le niveau spirituel, qui est une empreinte sacrée, sur notre conscience, où sont déposées des semences d'Éveil et de libération. C'est une bénédiction, un baptême, un sacrement ou, mieux encore, une Pentecôte ! Une connexion s'établit ainsi avec notre nature divine, cette dimension de la Totalité en nous. Don Alexander employait souvent le mot anglais attunement, qui signifie "accorder", "aligner", comme si les initiations du Reiki favorisaient une mise en résonance, unifiant notre conscience individuelle avec l'Énergie primordiale. Ce travail d'harmonisation se fait parfois, mais pas toujours, avec l'aide des symboles du Reiki, dont l'origine sacrée est en partie issue du bouddhisme ésotérique. Cela dit, à ce niveau de pratique, le Reiki revêt un caractère universel et n'est pas relié à l'expression d'une seule religion... Il s'adresse à tous.

Puis vient le niveau énergétique. Nous ajustons nos différents canaux subtils afin que l'Énergie nous traverse sans encombre. Car l'Énergie, elle, n'a pas de problèmes pour passer ! Il s'agit d'une mise en phase et d'une purification ou d’un ré-accordage de tout notre système énergétique. On dit parfois qu'un canal spécifique est ouvert pour laisser le libre passage à l'Énergie. Mais cela ne correspond pas aux notions que j'ai de l'énergétique yogique. Il me semble plus juste en effet de dire que des accords, des résonances, s'effectuent grâce aux initiations du Reiki. De même, selon le rituel utilisé,un travail particulier est réalisé au niveau des différents centres d'énergie, ou chakras. Un changement profond s'opère alors dans le fonctionnement énergétique, différent selon chacun. C'est la raison pour laquelle on parle de cette fameuse période de vingt et un jours d'adaptation et de purification/transformation.

Au niveau physique, une guérison, par exemple, peut se produire. J'ai assisté à des transformations radicales chez certaines personnes : une ancienne douleur disparaissait à jamais, ou une prise de conscience fondamentale avait lieu. Ma première initiatrice nous avait raconté qu'à la suite d'une initiation de premier degré l'un de ses stagiaires avait dû se rendre à l'évidence : il n'avait plus besoin de ses lunettes (cela arriva également à l'un de mes élèves) ! Mais sans aller systématiquement jusque-là, disons que, pour la plupart, un processus de changement commence à s'actualiser.

Un système performant permettant le passage de l'Énergie est déjà en place en chacun de nous. Ce qui nous manque, c'est une forme d'ajustement que propose l'initiateur, et l'initiation surtout. Je vais me risquer à utiliser une analogie très impropre, voire incorrecte, mais tant pis. Ceux qui me connaissent sauront que c'est juste pour les besoins de la cause ! Prenons l'exemple d'une télévision : elle est livrée prête à l'emploi, mais à la condition que le technicien fasse les réglages préalables des différentes fréquences, du son, de l'image, de la couleur, de l'antenne, etc. Ce travail correspond en fait aux différentes initiations. Le premier degré, comme à la Redoute, est une valeur sûre, qui s'obtient en quarante-huit heures chrono ! Avec le deuxième degré, on vous installe une parabole sur le toit, afin d'élargir l'éventail des possibilités, et l'on vous offre la télécommande, pour les soins à distance. J'espère n'avoir choqué personne ! Il est probable que certains guérisseurs aient déjà ouvert en eux quelques canaux, mais le travail reste incomplet tant que tous les ajustements n'ont pas été faits. Certains sont déjà alignés sur la bonne fréquence, d'autres ont l'image, mais il leur manque le son, pour d’autres encore, c’est la couleur qui fait défaut... En Reiki, nous avons en plus l'image en relief et le son en Dolby stéréo ! Voilà pourquoi l'initiation est si importante de nos jours, car rares sont ceux qui peuvent prétendre avoir le niveau de conscience juste pour être un vrai canal de l'Énergie Universelle.

Comme me l’écrivait Nicole Montineri, cette amie éveillée avec qui j’ai partagé un jour les initiations du Reiki : "Cher Patrice, tu peux être certain du caractère sacré du Reiki, et les personnes qui ont porté à notre connaissance cette initiation étaient des êtres hautement réalisés.". Jouissant de cette condition éveillée de façon permanente et étant dotée d’une extrême sensibilité, ces quelques paroles furent pour moi une nouvelle confirmation de la dimension profondément spirituelle du Reiki.

© patrice Gros - Merci de respecter le © de ce texte ou d'en indiquer les sources.

Retour Reiki Do France Accueil