La danse de la Conscience

Patrice Gros

Il était une fois un vaste Océan de sagesse, d'amour et d'énergie. Un océan infini de Conscience, goûtant sa propre Unicité. Puis, ce qui sembla être une ride se forma à sa surface, puis deux, puis trois, qui formèrent une infinité de vagues, toutes indifférenciées de Lui-même. 
Tout comme la vague est une expression de l'Océan, de même, la conscience ordinaire, apparemment séparée, n'est en fait que le déploiement de la Conscience impersonnelle. Il n'y a que l'Absolu s'expérimentant lui-même en tant que forme relative, tout comme il n'y a qu'un Océan, à la surface duquel un mouvement apparaît, donnant l'illusion de vagues vu comme étant séparées. Si cela est reconnu, toutes les formes infinies de vagues/consciences deviennent alors la danse de la Conscience Océanique. 
La Conscience et la manifestation individuelle relative sont une seule et même réalité, vu selon des perspectives différentes.
La dualité n'a jamais vraiment existé, bien qu’elle semble apparente. Les vagues ne peuvent apparaître indépendamment de l'Océan qui les fait naître. La forme relative ne peut se manifester qu'en tant qu'expression de la Conscience. 
Mais si les vagues de consciences ordinaires ne reconnaissent pas leur propre nature, une méprise surgit. Naît alors l'illusion temporaire d'un sens de séparation et de fausse identification à une simple apparence. Pour autant, tout comme la vague, la conscience personnelle - la "croyance" en un moi séparé -, n'a pas d'existence en soit ni de réelle indépendance. 
La seule réalité qui soit, de tout temps, est la conscience Une, indivisée et intemporelle, que ce soit à travers la Conscience impersonnelle sans forme, Vacuité-Consciente, ou à travers le jeu des différentes formes-entités qui se manifestent. 
L'ego, inexistant dès le départ, n'a pas a être combattu ni détruit. Celui-ci est juste un mirage trompeur auquel la conscience séparée s'est identifiée, n'ayant pas reconnu sa nature originelle. C'est l'illusion et la croyance en une séparation qui est à corriger. 
La vague n'a pas a disparaître pour reconnaître son essence véritable. La conscience individuelle n'a pas a mourir pour s'éveiller. Elle est déjà l'Absolu en tant que forme manifestée. Bien qu'apparemment séparée, elle exprime pleinement son essence originelle telle qu'elle est : parfaitement libre et sans limite. Elle porte en elle toute l'information de sa Source. La vague-conscience peut juste se rappeler, et (se) reconnaître, sa véritable identité, au sein même de ce qu'elle est. Rien n'est à changer. 
Parler d'éveil n'a alors plus aucun sens. L'Océan et les vagues sont déjà ce qu'ils sont. La Conscience, sous une forme non manifestée ou sous une forme temporelle, est déjà ce qu'elle est. Lorsque l'illusion de la séparation est perçue, lorsque la croyance en un moi séparé est vue, alors, la Conscience, impersonnelle et intemporelle, est reconnue pour ce qu'elle a toujours été. Cela est la libération. Cela est aussi un profond mystère car, par delà la manifestation de nombreuses vagues d’individualités séparées, il n'y a en fait qu’un Uncéant de Conscience en déploiement !

 

© Reiki Do France