Trouver la paix du coeur1

Jean-Yves Leloup posa la question suivante au Pape Shénouda III, patriarche d’Alexandrie et successeur de saint Marc : "Comment connaître aujourd’hui la paix du cœur ?"

Pape Shénouda III : "Si nous sommes troublés par des événements ou des agressions extérieurs, c’est de notre propre responsabilité. Jean Chrysostome disait qu’on ne peut pas blesser quelqu’un si celui-ci ne veut pas être blessé.
Si une personne vous met en colère, ce n’est pas elle la responsable, c’est qu’il y a de la colère en vous. S’il n’y avait pas de colère en vous, qu’est-ce qui lui aurait répondu ?
Mettez du feu dans l’eau, le feu ne brûle pas l’eau, le feu n’est pas nourri par l’eau. Mettez du feu dans du coton, le feu est nourri, il s’enflamme. La colère qui est en vous nourrit la flamme, la paix qui est en vous l’éteint.
Cessez de dire, cette personne m’énerve ; dites plutôt je m’énerve avec elle.
Elle ne peut réveiller que ce qui est déjà en vous. C’est pour cela que le sage n’accuse jamais personne, il s’accuse lui-même.
Mettez des cendres dans un verre, celui-ci sera pollué.
Mettez ces mêmes cendres dans un océan, elles seront vite oubliées.
Avez-vous le cœur comme un verre d’eau ou comme un océan ?".

1 : In L’Attention, prendre soin de l’être, n 0, p. 43. Le Fennec Éditeur, BP 126, 57951 Montigny Cedex.

Retour Reiki Do France Accueil